Le laboratoire en bref

Situé à Québec, le laboratoire CT-Scan fait partie du Centre Eau Terre Environnement, l’un des quatre centres de recherche de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS). L’INRS est affilié à l’Université du Québec qui regroupe 11 universités et écoles. Deux infrastructures majeures de tomodensitométrie, un CT-Scan médical SIEMENS et un micro scan TESCAN, ainsi que trois espaces servant à supporter ces infrastructures sont présentes dans le laboratoire.

CT-Scan médical SIEMENS


L’infrastructure primaire du laboratoire est le CT-Scan médical à rayons X de marque SIEMENS, don de SIEMENS en 2013 et mis à jour par la Fondation Canadienne pour l’Innovation (FCI) en 2019. Le tomodensitomètre est installé sur des rails lui permettant de se déplacer le long d’un échantillon fixe, au lieu de déplacer l’échantillon lui-même. Cette infrastructure est utilisé dans divers domaines non-médicaux pour étudier la structure de différents matériaux naturels (carottes de sédiments, de sols ou de roches, troncs d’arbres par exemple) ou fabriqués (objets archéologiques, bétons armés ou précontraints, revêtements bitumineux, câbles électriques, protection militaire notamment) pour des travaux de recherche ou des firmes de génie-conseil.

Micro Scan TESCAN CoreTom


La deuxième et plus récente infrastructure est le micro scan TESCAN CoreTom, financé par la FCI de Pierre Francus. Ce micro-scan, qui sera mis en fonction au cours de l’année 2021, représente un ajout important à la fonction tomodensitométrique du laboratoire en, permettant d’aller chercher des détails beaucoup plus fins sur les échantillons analysés, allant jusqu’à l’ordre du micro pour certains échantillons.